DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

06/07/2017

Le langage de l'alcoolique, psychologie

Vous avez le droit de savoir.

"Quand je suis vraiment impressionné, je suis si ému que je ne peux plus parler. Heureusement, la plupart des gens qui travaillent pour moi sont si émus qu’ils ne peuvent plus s’arrêter de parler. " Andy Warhol 

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans,

 "Le partage de la connaissance"

La quatrième "croisade de Bel-Air" débute dès 2004. Elle a pour objectif de vous faire un retour basé sur notre expérience de vie.   La moitié des monuments historiques appartiennent à des personnes privées. Si comme nous, vous n'êtes pas propriétaires du château de Versailles, et que l'inefficacité croissante des services de l’État débordés ou découragés, en charge de la protection du patrimoine, vous ...pèsent, alors ce qui suit est pour vous. 
Il existe bien une association française, reconnue d'utilité publique, qui regroupe des propriétaires de monuments historiques privés. Mais de nouveau, si vos questions sortent du cadre ordinaire, alors personne au niveau national, régional, ni même départemental, ne vous apportera son expertise.


Cliquez sur le lien

Le langage de l'alcoolique  L'alcoolique a de grandes difficultés d'expression qui ne sont à proprement parler ni un déni ni une mauvaise foi.  On appelle prétérition la façon d'exprimer à l'envers ce que l'on ne boit pas. Même demandeur de soins, l'alcoolique ne peut exprimer la vérité complète sur sa boisson : il exprimera plutôt ce qu'il ne boit pas ('jamais de whisky'), quand il ne boit pas ('jamais le matin'), là où il ne boit pas ('jamais au travail'). 

Il utilisera des expressions inverses de ce qu'il veut exprimer ('Je me suis arrêté déjà de nombreuses fois' =  j'ai déjà rechuté à plusieurs reprises) ou encore changera le temps de l'action (vers le passé ou l'avenir) pour ne pas parler du présent (trop douloureux pour lui-même). Enfin souvent, il cite les autres pour exprimer ce qu'il ne peut pas exprimer ('Ma femme dit que je bois') ; éventuellement, il se fera accompagner pour que l'autre personne dise la vérité à sa place.
De façon psychanalytique, on dit que l'on parle à l'endroit quand le corps obéit à l'esprit (un travail, un loisir, une promenade se racontent sans problème), mais qu'on parle "à l'envers" quand l'esprit doit obéir au corps. Cela se produit pour les fonctions 'naturelles', dans la vie sexuelle, dans la relation à l'alcool. Ces choses ne doivent pas ou ne peuvent pas se raconter : la pudeur arrête le langage.
Cette difficulté de langage est une pudeur du patient qui ne peut qu'obéir à son besoin d'alcool et se défend à tout prix. Poser directement la question : 'Combien buvez-vous ?' leur paraît obscène.

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association