DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

10/07/2017

Frangy, SODIPE M. Guy Lacôte, agriculteur, transpire, s'excite, klaxonne, insulte

Dehors, le thermomètre affiche 35ºC. Une fournaise. Placée  en vigilance orange canicule, la Haute-Savoie transpire à grosses gouttes, pour l’instant sans trop de dégâts ...

L’activation du plan canicule et l’expérience du dramatique été 2003 permettent pour l’instant d’endiguer le phénomène, sans trop de conséquences sanitaires pour certains agriculteurs. 

Dans les hôpitaux haut-savoyards, les services des urgences auraient enregistré néanmoins une hausse sensible de la fréquentation

Frangypans, vous avez le droit de savoir.

"L'agriculteur est un homme qui transpire beaucoup afin de faire de son fils un monsieur qui rougira de lui plus tard."  Adrien Decourcelle


Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans, 

Lorsqu’on voit d’étranges choses se passer et qu’on se demande pourquoi elles (nous) arrivent, prendre du temps pour voir comment tout cela s’articule est essentiel, et en conclure qu’il y a forcément une raison à toute chose. Rien n’est le fruit du hasard.
Les propriétaires du corps de logis regrettent, l’aveuglement surprenant –  incroyable si l’on y songe – de ceux qui, aux affaires, croient pouvoir tabler à l’infini sur la patience des gens de bien. On tire, on tire sur la ficelle. Nous craignons qu’elle ne finisse par céder.


Les principaux acteurs de ce petit morceau d'histoire du XXIe en milieu rural.


contraint de continuer à travailler sous un soleil de plomb, les journées commencent à être très longues. Le code du travail ne donne aucune température au-delà de laquelle il n’est plus possible de travailler. Mais il existe, à défaut de texte clair, quelques préconisations, qui n’ont pas de caractère obligatoire. Ainsi, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) rappelle que le travail « au-dessus de 33 ºC présente des dangers » et peut être à l’origine de troubles pour la santé, voire d’accidents du travail. 

À ce titre le chef d’entreprise « doit adapter le travail en conséquence »  : travailler aux heures les moins chaudes, organiser une rotation des tâches, augmenter la fréquence des pauses, installer des sources d’eau fraîche. Un moindre mal, qui ne rend pas la tâche moins difficile.

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association