DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

22/07/2017

5000 arbres pour redonner vie à une terre dévastée par l'agriculture intensive

Vous avez le droit de savoir.

“Vous souvenez-vous des Shadoks, ces étranges oiseaux qui passaient leur vie à pomper et à inventer des machines toujours plus absurdes ? Les Shadoks, aujourd’hui, c’est nous, ou plutôt c’est notre agriculture. 

Onéreuse, elle ne respecte ni le pacte social qui la lie aux paysans, ni le pacte environnemental qui la lie aux générations futures, ni même le pacte de santé publique qui la lie à chacun de nous. Les ressources d’eau sont gaspillées, polluées. Nous recevons chaque jour dans nos assiettes notre dose de pesticides et autres résidus médicamenteux. L’agriculteur ne s’en sort plus, et il est injustement voué aux gémonies, lui qui n’est que le bouc émissaire d’un système qu’il subit. Notre agriculture pose plus de problèmes qu’elle n’en résout : il est urgent de changer de cap. Des solutions existent, les mettre en œuvre serait aisé pour peu que nos élus fassent preuve de courage politique. Or cette qualité semble faire cruellement défaut."  Isabelle Saporta Le livre noir de l'agriculture 

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans,

 "Le partage de la connaissance"

La quatrième "croisade de Bel-Air" débute dès 2004. Elle a pour objectif de vous faire un retour basé sur notre expérience de vie.   La moitié des monuments historiques appartiennent à des personnes privées. Si comme nous, vous n'êtes pas propriétaires du château de Versailles, et que l'inefficacité croissante des services de l’État débordés ou découragés, en charge de la protection du patrimoine, vous ...pèsent, alors ce qui suit est pour vous. 
Il existe bien une association française, reconnue d'utilité publique, qui regroupe des propriétaires de monuments historiques privés. Mais de nouveau, si vos questions sortent du cadre ordinaire, alors personne au niveau national, régional, ni même départemental, ne vous apportera son expertise.


Cliquez sur le lien

Leur projet agricole, 100 % bio, se base sur la permaculture et la biodynamie, deux concepts qui s’inscrivent dans le respect du sol et de l’agriculture pérenne, aux antipodes de l’agriculture intensive. Mais pour redonner vie à la terre, il leur faut planter 5 000 arbres pour « couper le vent et faire de l’ombre aux cultures », explique Caroline. « Il faut également redonner un habitat naturel aux insectes et aux oiseaux. »

1 800 arbres ont déjà été plantés avec l’aide de 50 bénévoles. Le conseil départemental, qui s’était engagé à financer cette plantation avant de faire machine arrière, c’est le magasin Arbre Paysage 32 qui a pour l’instant avancé l’achat des arbres. Le jeune couple a donc eu l’idée de faire appel au crowdfunding, un moyen différent et participatif de faire aboutir leur projet. « On demande 10 000 euros et on souhaiterait poursuivre avec une autre campagne de 10 000 euros », poursuit Caroline. Chaque don permet de planter un arbre et en fonction des montants du don, les parrains se verront offrir en contrepartie une visite de la future ferme où même une nuit insolite sous une yourte mongole. « On veut aussi développer le côté gîte insolite, explique l’agricultrice. Nous pourrons accueillir les premiers voyageurs en juin 2018, quand on aura fini l’installation de la yourte. »

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association