DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

05/06/2017

Oui M. le Maire, bien sûr M. le Député, à vos ordres M. le Ministre

Vous avez le droit de savoir.

"Quand je suis vraiment impressionné, je suis si ému que je ne peux plus parler. Heureusement, la plupart des gens qui travaillent pour moi sont si émus qu’ils ne peuvent plus s’arrêter de parler. " Andy Warhol 

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans,

 "Le partage de la connaissance"

La quatrième "croisade de Bel-Air" débute dès 2004. Elle a pour objectif de vous faire un retour basé sur notre expérience de vie.   La moitié des monuments historiques appartiennent à des personnes privées. Si comme nous, vous n'êtes pas propriétaires du château de Versailles, et que l'inefficacité croissante des services de l’État débordés ou découragés, en charge de la protection du patrimoine, vous ...pèsent, alors ce qui suit est pour vous. 
Il existe bien une association française, reconnue d'utilité publique, qui regroupe des propriétaires de monuments historiques privés. Mais de nouveau, si vos questions sortent du cadre ordinaire, alors personne au niveau national, régional, ni même départemental, ne vous apportera son expertise.

Les principaux acteurs de ce petit morceau d'histoire du XXIe en milieu rural.


Cliquez sur le lien

L'excellent article de  Didier Rykner, lundi 27 juin 2016 

 Mais à quoi sert de faire des lois si celles-ci sont suffisamment souples pour ne pas s’appliquer dès lors que des enjeux de pouvoir sont en cause ? Car on le constate de plus en plus, la loi n’est valable que pour les particuliers, lorsque l’ABF fait bien son travail et qu’il ne s’agit que de changer une fenêtre ou de modifier la couleur d’un crépi. Les petites atteintes au patrimoine sont souvent réprimées, les grosses ne le sont jamais ou presque dès qu’un ministre, un élu, un président d’établissement public ou un industriel influent sont à l’origine des travaux. Il n’y a plus alors de monument historique, plus d’abords, plus de secteur sauvegardé, plus de site classé. Le ministère de la Culture accepte tout ou presque car le mot d’ordre est général : surtout pas de vagues !

...

Peu importe, donc, la loi. Force reste au déni de droit. Comment s’étonner, quand on voit de tels agissements par les plus hautes autorités de l’État, que le discrédit pèse toujours davantage sur la politique. C’est du ministère de la Culture qu’une vraie loi patrimoine devrait d’abord protéger les monuments historiques et les secteurs sauvegardés, en rendant absolues les servitudes qui s’y attachent.

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association