DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

28/03/2017

Drôme/Isère/Savoie : la pyrale du buis revient

Vous avez le droit de savoir.

“La raison du raisin est toujours la meilleure" #ProverbeAlcoolique

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans,

 "Le partage de la connaissance"

La quatrième "croisade de Bel-Air" débute dès 2004. Elle a pour objectif de vous faire un retour basé sur notre expérience de vie.   La moitié des monuments historiques appartiennent à des personnes privées. Si comme nous, vous n'êtes pas propriétaires du château de Versailles, et que l'inefficacité croissante des services de l’État débordés ou découragés, en charge de la protection du patrimoine, vous ...pèsent, alors ce qui suit est pour vous. 
Il existe bien une association française, reconnue d'utilité publique, qui regroupe des propriétaires de monuments historiques privés. Mais de nouveau, si vos questions sortent du cadre ordinaire, alors personne au niveau national, régional, ni même départemental, ne vous apportera son expertise.


Cliquez sur le lien

"Déjà les premières chenilles, bientôt les papillons blancs. En Savoie, la pyrale du buis profite d’un printemps très doux pour repartir à l’attaque des jardins et des forêts où elle est apparue en 2015. La pyrale est aussi de retour sur une grande partie de la Drôme, notamment autour de Crest et de Valence.
« Chaque papillon peut pondre 1000 œufs par jour », rappelle Jean-Pierre Henry, qui suit les ravages pour le « Département santé forêt ». Il a repris sa tournée d’observation autour du lac du Bourget. « On redoute maintenant qu’elle étende son territoire si elle n’a plus de quoi se nourrir sur place. » Le technicien forestier est formel : elle ne mange que du buis et il n’y a pas de signe de mutation constatée depuis l’arrivée de l’insecte en 2008. D’abord en Suisse du côté de Bâle, à la faveur d’importations de plants de buis originaires de Chine par des jardineries. Depuis, il a colonisé toutes les Alpes, provoquant des ravages à la faveur des grandes chaleurs de l’été dernier.
Si la chenille n’est pas urticante, les spécialistes redoutent que les massifs desséchés par les attaques répétées ne soient la proie d’incendie et que des éboulements se produisent sur des sols fragilisés.
Or la pyrale n’a pas de prédateur naturel. Les traitements –comme le bacille de Thuringe- sont  efficaces dans les jardins, mais impossibles à mettre en œuvre dans les massifs forestiers. Et l’on attend toujours les résultats du programme de recherche mené au niveau national (SaveBuxus) pour mettre la pyrale hors d’état de nuire.
Par J.L. | Publié le 21/03/2017 
 

All FAQ Guide Connaissance Actu Jardin


L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association