DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage à la mise en danger: vitesse, alcool et trafic routier dans la cour Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage de la distribution et de l'accès à l'eau potable Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Trophées, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

06/02/2013

Les principaux acteurs du Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Portrait Collectif identitaire rural Abag / ARVI74 (2011)

LÉtat français est devenu incapable de faire respecter la loi. 

La société actuelle tend semble t-il à promouvoir la médiocratie : la protection et la sauvegarde d'un bien commun de la nation comme le domaine face à un agriculteur né natif, aujourd'hui maire, et d'un collectif identitaire rural, en est un exemple flagrant et tellement révélateur de la société française actuelle.

Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités. La France ne peut pas laisser ses enfants se faire menacer par de petits barons ruraux locaux. Cui bono fuit

La pleine conscience des ambivalences, des contradictions et des complexités seule pourrait réduire aveuglements dogmatismes et fanatismes.

« Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. » Abraham Lincoln

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans, 

Lorsqu’on voit d’étranges choses se passer et qu’on se demande pourquoi elles (nous) arrivent, prendre du temps pour voir comment tout cela s’articule est essentiel, et en conclure qu’il y a forcément une raison à toute chose. Rien n’est le fruit du hasard.
Les propriétaires du corps de logis regrettent, l’aveuglement surprenant –  incroyable si l’on y songe – de ceux qui, aux affaires, croient pouvoir tabler à l’infini sur la patience des gens de bien. On tire, on tire sur la ficelle. Nous craignons qu’elle ne finisse par céder. 


Dans cette partie, nous nous efforçons de vous présenter les acteurs de ce petit morceau d'histoire du XXIe en milieu rural. Si malgré tout vous aviez encore des questions, vous pouvez alors utiliser le formulaire ci-contre. Nous essaierons de répondre à vos questions.

Nous vous recommandons fortement de lire au préalable la section Bienvenue.



Image des principaux acteurs Image du collectif Identitaire

Si tous les hommes ont reçu par nature la raison, comment se fait-il qu'ils soient souvent dans l'erreur et qu'ils se perdent dans des conduites irrationnelles ? Si la raison est pouvoir de distinguer le vrai du faux, quel ordre ce pouvoir doit-il suivre pour penser parfaitement ?  

Notre époque voit proliférer et se durcir des kyrielles de pseudo-certitudes affolantes. Elles engendrent des flots de discours amphigouriques, mais aussi des actions marquées par le délire, la paranoïa et la déraison. Communautaristes, agriculteurs fanatiques de machinisme et du productivisme, néonazis – par exemple… – rivalisent ainsi de certitudes qui les font délirer. Il n’est pas question de les mettre dans le même sac : des différences colossales et insurmontables les séparent. Malgré tout, ils ont en commun avec bon nombre d’autres contemporains d’être habités de convictions arrogantes, de se croire certains de détenir des vérités, de se considérer par là même justifiés à les mettre en œuvre quoi qu’il en coûte. Des affirmations même martelées haut perché ne font pas des vérités.

Les propriétaires consacrent une série de portraits et revue de presse à ceux qui se battent pour restaurer et valoriser un monument haut-savoyard voué aux actes de vandalisme communales et agricoles depuis 2004 et à  la destruction en 2009 par M. Le Maire, des agriculteurs et de proches élus.


l'identité agricole exacerbée de vieille souche Partenaires PREMIUM Partenaires Une petite idée de ce qui se passe au Domaine de Bel-Air sous forme de trophées.


À Frangy, le collectif est présidé par Mme Françoise Neyroud-Pellet, épouse de M. Jean-Paul Neyroud, le bureau est constitué de Mmes Karine Lacôte Künzi, soeur de M. Guy Lacôte et d'Anne-Marie Dayer, épouse de M. Pierre Dayer, voisins des Lacôte. Qu’il est triste de voir jusqu’où peut descendre un esprit dévoyé.
 
À Frangy, un premier cercle de membres actifs qui forment le noyau central et qui décident, agissent et recherchent l’action, construit autour de nés natifs, de familles de vieille souche ; - les LMN (Lacôte-Monod-Neyroud), -les BCD (Banchet-Carrel-Dayer) et de M. Le Maire Bernard Revillon; d''élus qui soutiennent le premier cercle; de sympathisants, population rurale désœuvrée, probablement de chauffeurs ramasseurs de la collecte de lait, d'animaux vivants, d'inséminateurs et autres fournisseurs agricoles au degré de participation variable, inconstants ou partiels, et qui agissent comme un vivier potentiel, aux comptoirs des bistrots, sur les réseaux sociaux ou lors de manifestations identitaires voire lors de raids nocturnes dans la cour exigüe de Bel-Air. 

À Frangy, comme partout ailleurs en France, l'identité des agriculteurs a autant changé que l'environnement économique, social ou politique. Le siècle dernier sera historiquement le siècle où l'on sera passé d'une société agricole à une société rurale, puis à une société définitivement urbaine. Crise identitaire, crise territoriale, crise existentielle, les qualificatifs témoignent d'un questionnement interne au milieu, empreint de doutes, parfois de démission et d'une pression sociale légitime, mais perçue comme injuste, voire injustifiée selon les principaux intéressés.

À Frangy, pour ces individus, ce n'est pas rien de devenir minoritaires en si peu de temps. Vu du village, pardon de la ville, l'évolution serait passée inaperçue, et les néo-ruraux, ces frangypans d'origine contrôlée, ces gens d'ailleurs, s'étonneraient presque de découvrir derrière le vert revendiqué des campagnes bétonnés, des lotissements, des hangars, ... l'existence d'agro-agriculteurs (à ne pas confondre avec des paysans), leurs fermes industrielles, et leurs cheptel de plusieurs centaines de têtes et pour d'autre leur usine de méthanisation
 
Producteurs certes, mais de quoi ? pour qui ? pour quelle qualité ? et dans quelles conditions ?

À Frangy, certains des membres ont choisi d’exister en donnant dans la surenchère en matière de désinformation. La stratégie du mensonge et la stratégie de manipulation sont au cœur de leur(s) action(s). Retour sur les principales intox délibérées véhiculées par ce collectif identitaire rural Abag et ses sympathisants. 
 
L’hypocrite, s’il est habile, passe inaperçu, insoupçonnable ; le cauteleux est encore plus malin ; que dire du sycophante, si prolixe !

À Frangy, le communautarisme agricole est un mouvement qui fait de sa communauté, une valeur aussi importante, sinon plus que les valeurs universelles française (ndlr : de liberté, d'égalité, et de fraternité), souvent en réaction à l'étranger (celui qui est différent, qui vient d'ailleurs, d'un autre village), au libéralisme et à l'individualisme. Pour ces défenseurs, aucune perspective n'existe en dehors de sa communauté et il est impossible de se détacher de son histoire idéalisée et de sa culture paysanne réinventée. La communauté précède alors l'individu et rend la recherche de l'idéal partagé plus importante que bien d'autres valeurs des gens de biens.  Les valeurs qui servent de référence sont essentiellement traditionnelles et (paysannes et non agricoles ...), construites sur un passé mythique et ... idéalisé. 
 
Dans les formes les plus aiguës de ce communautarisme, le monde est manichéen. Il y a les bons (ceux qui font partie de la communauté frangypanne de vieille souche) et les méchants (les autres, ces gens d'ailleurs).

À Frangy, des moyens, certains de ces individus n'en manquent pas. Et aussi intrigants, et parfois même fascinants (toutes proportion gardée), qu'ils soient, leurs comportements montrent des signes de déséquilibre psychique ou mental plus ou moins profond. Aujourd'hui, certains seraient probablement considérés comme des pervers narcissiques, des psychopathes ou des sociopathes : ils s'immiscent dans la vie des autres uniquement pour tenter de les dominer, voire de les manipuler

Certains y prennent semble t-il du plaisir, et ils font de cette activité le moteur de leur image ... publique.

À Frangy, la disproportion flagrante entre certains de leurs actes et leurs supposés besoins de vengeance, la froideur de leurs démarches, le plaisir qu'ils retirent de leurs basses manœuvres (coupures d'eau potable, mise en danger délibérée, ...), ainsi que leur absence totale de remords et de compassion, laissent penser que quelque chose chez eux relève du pathologique. Toute relation sociale est pour certains d'entre eux un rapport de force, un défi ou une menace. L'être humain n'est pas un bovin ! L'autre, la (vraie) victime devient alors un objet, destiné à être dominé et écrasé (au sens propre comme au figuré). Humiliations, harcèlements, mensonges et manipulations seront le quotidien de leurs malheureuses victimes, ... proies. 


"Le fanatisme est la seule forme de volonté qui puisse être insufflée aux faibles et aux timides." Nietzsche


"Si vous voulez qu’on tolère votre doctrine, commencez par n’être ni intolérants, ni intolérables." Précurseur des notions de tolérance et des principes de laïcité, Voltaire a fait de la connaissance une arme face à toutes les formes de fanatisme

Les principaux acteurs du Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Les Alertes ou l'Etat incapable de faire respecter la loi Ils l'ont fait, mais ils ne l'assument pas toujours. On est là pour se rappeler à leur bon souvenir Ils l'ont dit, mais ils ne l'assument pas toujours. On est là pour se rappeler à leur bon souvenir Revue de presse, l'essentiel décryptée par l'Asso


Seule la culture développe l'esprit critique. Sans elle, les êtres sont la proie des idéologies les plus funestes. 

Les psychopathes ont l'air tout à fait normaux, mais sous cet halant ou cette bonhommie superficielle, qui est purement instrumental, se dissimulent froideur, absence d'empathie, égocentrisme, mythomanie, voire racisme primaire. Sans des études très poussées en psychopathologie et psychiatrie, impossible de comprendre pour le quidam ce qui se passe dans les têtes de certains de ces individus. 

Pseudo enquête sans prétention, sur ces individus qui cherchent une raison d’exister.


Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire Image du collectif Identitaire

Ce ne sont pas les doutes qui rendent fou, ce sont les certitudes

Abag Asso Rurale

À Frangy, pamphlets circonstanciés de Mme Françoise Neyroud-Pellet qui relèvent le niveau de la doxa péremptoire agricole locale habituelle d'abrutis et d'autres désœuvrés. Les propos de cette femme sont inacceptables. L'outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode. Les propriétaires exigent d'elle qu'elle change de comportement au volant de ses véhicules aux abords de la cour car elle est dangereuse. Les propriétaires n'entrent pas dans des polémiques inutiles et n'acceptent pas les insultes, ni les mensonges.

All Abag

À Frangy, la visibilité des productions NON industrielles demeure énigmatique, quand les nuisances (olfactives, visuelles, sonores ...) deviennent, elles, évidentes et (ultra-) sensibles au point de donner lieu à de multiples conflits, départ du village, voire de procès de voisinage pour ceux qui osent affronter ces agriculteurs là, et qui le peuvent financièrement. Sachez le, "ces "agriculteurs là" recherchent sans discontinuer l'affrontement, les procédures judiciaires, même devant les faits, les évidences, les indices, les preuves, ... les vidéos. "Ils" sont chez eux et font ce qu'"ils" veulent.

À Frangy, avec leurs pancartes et leur finesse toute relative, ces individus ont battu le pavé avec quelques élus, pendant quelques minutes dans la cour exigüe de Bel-Air. Ces agriculteurs de souche et de leur famille de la Manif à Bel-Air" pour tous, opposés à on ne sait quoi, ont multiplié les actions pour certains d'entre-eux et largement occupé l'actualité des forces de l'ordre depuis ... 2004. 
Collectif, où se mêlent culture de la victimisation et de la provocations, avec pour inhibiteurs, pour certains, l'alcool, l'animosité vis à vis de gens d'ailleurs, voire la cupidité pour d'autres - les propriétaires ont tenté de les comprendre.

All Manifestation Bel-Air Frangy

À Frangy, une nouvelle culture de la violence s’est installée dans une société majoritairement acquise à la non-violence. Le recours à la violence dans ces manifestations, est une pratique instituée depuis de longues années chez certains des agriculteurs qui ont une longue tradition de contester, de manifester, voire de casser. La violence n'est pas uniquement physique, elle est aussi verbale.
"Nous" allons vous pourrir la vie jour et nuit, nous allons vous faire procès sur procès et vous mettre sur la paille, .... blabla. Vos souvenirs sont-ils à la hauteur ? 

Quand quitter Frangy devient une priorité pour des gens de bien qui le peuvent: vraisemblablement la rançon du succès du bonheur dans le pré et du désir de campagne. 

"Chaque fois qu'une voix libre s'essayera à dire, sans prétention, ce qu'elle pense, une armée de chiens de garde de tout poil et de toute couleur aboiera furieusement pour couvrir son écho." Albert Camus

La folie est quelque chose de rare chez l'individu ; elle est la règle pour des groupes, ..., des partis, des peuples, des époques, voire de collectifs. Aborder la question de l'altération, voire de l’abolition du discernement et donc de la responsabilité pénale des auteurs, sur une telle période, imposera, plus qu'une simple réflexion, tant il est vrai que pour les nombreux experts psychiatres, magistrats, juges, avocats, les solutions sont parfois redoutables. Ce n'est qu'une question de temps : mais il est vrai, le temps n'a la même valeur pour tous !

Le blog vous ouvre les coulisses de comportements en apparence sincères et anodins, et dévoile des portraits et revue de presse, et autres kikadikoi et décryptage qui s'y rattachent. 


Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin : Agriculteurs, paysans & co : crises d'identité et identité de crises

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association