DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage à la mise en danger: vitesse, alcool et trafic routier dans la cour Bel-Air. Le chantage de la distribution et de l'accès à l'eau potable

01/01/2012

Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Frangy, All domaine de Bel-Air (XVII-XVIIIe)

Tous les lieux ont un passé, tous les lieux ont une histoire : celui du Domaine de Bel-Air s’étend sur plus de quatre siècles.

Au cœur de la vallée des Usses se cache le Domaine, au style bien particulier. D'influences savoyarde et ..., il abrite pas moins d'une trentaine de peintures murales, intimement liées par le passé à des scènes historiques qui restent encore à déterminer. Le domaine est un domaine privé inscrit aux monuments historiques mais non classé.

Ces dernières années sont assombries par la bêtise humaine, l'incompétence de services de l’État et une impéritie politique haut-savoyarde.

LÉtat français est devenu incapable de faire respecter la loi.

Toutes atteintes à la sécurité des personnes ou de leurs biens ainsi que toutes incivilités font que chaque jour, la vie peut devenir insupportable. La sécurité et la civilité sont des droits et lutter contre l’insécurité et l’incivilité sont des devoirs.

"Celui qui n'a pas d'objectifs ne risque pas de les atteindre." Sun Tzu, l'Art de la guerre

Chers Amis, 

Dans cette partie, nous nous efforçons de vous présenter le domaine dans son ensemble. Si malgré tout vous aviez encore des questions, vous pouvez alors utiliser le formulaire ci-contre. Nous essaierons de répondre à vos questions. 

Nous vous recommandons fortement de lire au préalable la section Bienvenue.


Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie

Le village de Frangy compte, désormais, un monument historique.C’est une très bonne nouvelle pour les propriétaires, ainsi que pour la sauvegarde et la conservation du patrimoine bâti rural haut-savoyard de période sarde

Semble t-il beaucoup moins pour M. Le Maire, Alain Poyrault, qui depuis 2004, a tenté à maintes reprises d'élargir la cour exigüe du XVIIe du Domaine de Bel-air. Cela semble aller de soi de conserver et valoriser le patrimoine. Il n’en est rien. L'idée de conserver, d'enlever au vandalisme, de ne pas détruire, de mettre en valeur relève bien là d’une construction, du résultat d’une volonté.
Les propriétaires ne comprennent pas sur l'instant cette volonté de détruire l'une des richesses patrimoniales du village, ainsi que tout ce déversement d'acrimonie, de méchanceté et de mensonges à leur encontre. Ils découvrent rapidement que ce maire venu d'ailleurs est sous l'influence d'un agriculteur, élu depuis ....1995, devenu son adjoint, (après un échec cuisant contre ce premier aux précédentes élections municipales) M. Bernard Revillon aux ambitions personnelles déclarées et aux pires infamies pour arriver à ses fins.

Bien que labellisé Fondation du Patrimoine, des élus brandissent des menaces d'expropriation, puis de destructions des corps de dépendances agricoles (appartenant à M. Christophe Banchet puis semble t-il, par la suite au GAEC voisin Lo Pres Dary) ET du corps de logis. Le refus d'effectuer des travaux de normalisation de la distribution de l'eau potable, ne sera que plus ... légitime -  le corps de logis n'étant desservit que par un système de ... purge (selon M. Le Responsable Technique, Ghislain Dallemagne, l'ami de trente ans de M. Bernard Revillon devenu entre temps M. Le Maire)

En décembre 2010, M. Le Préfet de Région Rhône-Alpes a signé en urgence l’arrêté portant sur l’inscription au titre des monuments historiques du Domaine de Bel-Air (XVIIe et XVIIIe siècles) dans son ENSEMBLE; rare témoignage d'exploitation viticole du royaume de Sardaigne « considérant qu’il présente, au point de vue de l’histoire et de l’art, un intérêt suffisant pour en rendre désirable la préservation, en raison de la qualité de ses dispositions architecturales et décoratives … ». 

Les peintures murales du corps de logis ont donc "sauvé la vie" du Domaine : le délai d’instruction n'aura duré que six mois (avril-décembre 2010 et ce malgré les pressions avérés de M. Le Maire et de son adjoint pour que l'arrêté ne soit pas signé) devant l'urgence de la situation : le plus souvent, trois ans sont un minimum ! Le domaine est donc censé être protégé dans son ensemble par la loi par l’État, à l'exception notable de la cour exigüe autrefois caladée, de l'aqueduc souterrain de Bel-Air-Moisy ainsi que de la (vraie) croix l'entrée de Bel-Air.

Corps de Logis XVIIe que MM.Alain Poyrault et Bernard Revillon souhaitaient détruire, ... pour élargir la cour Parc du Domaine de Bel-Air, au Sud du Corps de logis  Abords du Domaine de Bel-Air immédiatement attaqué par la mairie : perte de 70% Domaine de Bel-Air XVIIe NON protégé, Frangy, Haute-Savoie. Des bâtiments du domaine disparus, Frangy, Haute-Savoie. Cour (caladée) XVIIe, une zone de non droit du XXIe

Ces corps de ferme forment un ensemble rural avec l'ancienne maison de maître implantée au sud de la cour. Ces bâtiments figurent déjà sur la mappe sarde, établie dans les années 1729, avec la même organisation spatiale que l'on peut observer aujourd'hui. 
L'origine de ces bâtiments agricoles est ancienne et remonte à la première moitié du XVIIe siècle. En 1729, ils appartiennent à la famille Bouvier / Chaumontet, notable et propriétaire terrien. Cette propriété est désignée sous l'appellation de "Bellair".

Construits dans la pente, les corps de logis et de dépendances agricoles constituent les deux des plus imposants bâtiments du Domaine. Ils sont articulés avec le bucher, le lavoir, le pigeonnier autour de la cour exigüe, orientée Est-Ouest. L’accès à ces espaces de vie se fait uniquement par la cour centrale, à l'exception des caves viticoles du corps de logis, là où précisément, se concentre un trafic agricole du XXIe et des comportements délictueux.

Cette cour est aujourd'hui traversée par un chemin rural. Ce chemin  longe le corps de logis, à quelques centimètres des murs extérieurs, sous le toit et sur près de 30 mètres. Une zone de non droit où certains engins agricoles, poids-lourds du XXIe, vers les GAEC Lo Pres Dary et Les Aricoques, responsables de bien de maux, arrachent impunément débords de toits, percutent murs et pans de murs et où certains usagers, des gens d'ici de vieilles souches, des nés natifs, adoptent pour le moins une attitude délictueuse et un comportement répréhensible, à bords de leurs engins agricoles et autres véhicules particuliers.

Aujourd'hui, légalement protégé de l'impéritie politique haut-savoyarde et de la bêtise humaine, paradoxalement la radicalisation agricole n'a fait que s'intensifier : des agriculteurs n'ayant pas accepté l'inscription qui leur a été imposée de l'ensemble du Domaine ainsi que des contraintes du périmètres de protection : à leur tête un agriculteur, M. Bernard Revillon, devenu maire depuis Oct 2012 et un collectif identitaire rural ABAG présidé par Mme Françoise Neyroud, épouse d'un viticulteur, lointain ... voisin de Bel-Air. 

En effet, cette inscription qui leur a été imposée (propos publics de M. L'agriculteur, Bernard Revillon , aujourd'hui Maire, a été perçue comme une véritable agression par des gens d'ici réunies depuis au sein d'un collectif identitaire rural ABAG ; des gens d'ailleurs, des néo-ruraux, les propriétaires ayant exercé face à la volonté de destruction du Domaine, par M. Le Maire, les prérogatives de puissance publique, à l'encontre d'agriculteurs d'ici et/ou d'élus locaux.

Le domaine (en détail)

L'Asso pourrait, d’ailleurs, publier encore bien davantage d’articles mais le nombre d'événement est de loin bien plus grand que notre capacité d’écriture, et il y a aussi tellement d’autres sujets plus intéressant (que l'Asso tente malgré tout de traiter aussi). 

Pour donner une idée des croisades menées contre la municipalité depuis 2004, l'Asso liste dans la rubrique Patrimoine des dossiers en cours, dont beaucoup datent de la période post Oct 2012 à l'exception du chantage à l'accès à l'eau potable qui date de ...2004. Et tout cela en quelques mois (certains dossiers ont commencé antérieurement, mais Revillon était déjà premier adjoint au maire, ou adjoint) : on peut imaginer ce que sera leur Frangy en fin de mandat en 2020. Dénoncer haut et fort cette politique effroyable est un devoir. Et nous avons bien l’intention de continuer.

All Alerte Bel-Air

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air
 
Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association