DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage à la mise en danger: vitesse, alcool et trafic routier dans la cour Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage de la distribution et de l'accès à l'eau potable Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Trophées, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

24/07/2011

Les principaux acteurs du Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Frangy, néo-ruraux : portrait des citadins, de ces gens d'ailleurs

Frangy a un maire ... agriculteur de vieille souche : un né natif

Les pouvoirs des maires sont exorbitants. M.Le Maire cumule tous les pouvoirs : Pouvoir exécutif et pouvoir législatif sont réunis dans les mains d’un seul homme. Actuellement, pour peu qu’il le souhaite, un maire a tous les moyens de mettre en place une véritable baronnie dans sa commune.

Malgré la protection au titre des Monuments historiques, malgré ce dispositif législatif d’utilité publique, les actes de vandalisme agricole se multiplient sur les bâtis et les abords pourtant protégés, dans une rare indifférence des services de protection, de la justice, de l’État français, et de ses élus et représentants.   

À quoi servent droits fondamentaux et législation des Monuments historiques lorsque ceux en charge de les faire respecter s’en révèlent incapables ?

Bienvenue en zone de non-droit !

Toutes atteintes à la sécurité des personnes ou de leurs biens ainsi que toutes incivilités font que chaque jour, la vie peut devenir insupportable. La sécurité et la civilité sont des droits et lutter contre l’insécurité et l’incivilité sont des devoirs.  

"Dans cette crise actuelle, l'État n’est pas la solution à notre problème ; l'État est le problème. De temps en temps nous avons été tentés de croire que la société est devenue trop complexe pour être contrôlée par la discipline de chacun, que le gouvernement par une élite était supérieur au gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Et bien, si personne parmi nous n’est capable de se gouverner lui-même, alors qui parmi nous a la capacité d’en gouverner un autre ?" Ronald Reagan

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans, 
 
Dans cette partie, nous nous efforçons de vous présenter les acteurs majeurs de ce petit morceau d'histoire du XXIe en milieu rural. Lorsqu’on voit d’étranges choses se passer et qu’on se demande pourquoi elles (nous) arrivent, prendre du temps pour voir comment tout cela s’articule est essentiel, et en conclure qu’il y a forcément une raison à toute chose. Rien n’est le fruit du hasard.

Si malgré tout vous aviez encore des questions, vous pouvez alors utiliser le formulaire ci-contre. Nous essaierons de répondre à vos questions.

Nous vous recommandons fortement de lire au préalable la section Bienvenue.



Les principaux acteurs du Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Revue de presse, l'essentiel décryptée par l'Asso Ils l'ont dit, mais ils ne l'assument pas toujours. On est là pour se rappeler à leur bon souvenir Ils l'ont fait, mais ils ne l'assument pas toujours. On est là pour se rappeler à leur bon souvenir

En apparence, tout est normal, tout va bien. Mais ce ne sont justement que des apparences. Derrière le paraître nécessaire, c'est juste des vies bouleversées

À quoi s’en trouvent réduites une inscription au titre des monuments historiques, la vie des propriétaires, une famille de néo-ruraux, passionnée par le patrimoine, l'histoire, quand ce que l’on protège est saccagé, détruit, pollué volontairement depuis tant d'année ? Il est difficile de nier que ces faits indéniables ont été permis à Bel-Air par la complicité de certains. En quoi cette vérité excuserait elle les responsabilités ? Comment comprendre que l’État autorise implicitement d’une main la destruction, le vandalisme, la pollution de ce qu’il s’est engagé à protéger de l’autre ? Depuis 2004, toutes les instances largement alertées et rien ne bouge : pourquoi ?  

Si tous les hommes ont reçu par nature la raison, comment se fait-il que certains soient souvent dans l'erreur et qu'ils se perdent semble-t-il dans des conduites irrationnelles ? Si la raison est le pouvoir de distinguer le vrai du faux, quel ordre ce pouvoir doit-il suivre pour penser parfaitement ?

Ne pas agir, c est laisser perdurer des situations qui ne peuvent que continuer à s aggraver et peut constituer une faute lourde de nature à engager la responsabilité de l’État. Les propriétaires consacrent une série de portraits à ceux qui se battent pour protéger, restaurer et valoriser un monument historique haut-savoyard.


Bienvenus à Frangy, ce charmant village ou rien ne manque.


À Frangy, de nouveaux habitants s’installent et en recomposent la sociologie. Face à ces changements et pour éviter d’éventuels conflits d’usages, des étrangers venus d'ailleurs sont tentés de rappeler à ces gens d'ici de les respecter, de respecter les lois, .... D’autres, font le pari du dialogue et cherchent des voies pour mieux vivre ensemble ... souvent en vain.

À Frangy, les nouveaux frangypans ont tendance à se replier chez eux, avec ce que les anciens appellent la manie de la clôture, et à vivre dans l'entre-soi entre gens du même monde, ayant leur propre réseau de relations qui s'étend bien au-delà de la commune et de la région. Ils se mélangent peu avec les anciens villageois, les gens d'ici, qui peuvent les considérer, un peu vite, comme des «gens fiers», voire méprisants à leur endroit.

À Frangy, il coexiste dans ce même espace des catégories sociales et des individus aux univers mentaux très différents dépourvus de culture et de projet d'avenir communs. Les réseaux se mélangent peu, sauf par l'intermédiaire de quelques fortes personnalités ou de l'alcool festif omniprésent, qui font l'interface. Cette coexistence, qui ne demeure plus depuis bien longtemps bon enfant, n'en traduit pas moins des fractures qui ne sont pas seulement sociales mais culturelles : elles mettent en jeu des conceptions différentes de la vie en collectivité, du rapport à la nature, de l'éducation des enfants... à la vie.

À Frangy, le rapport à la nature n'est pas le même selon qu'on est un touriste randonneur de passage, un passionné de VTT, de trial... ou un agriculteur et plus encore un chasseur dont la famille habite sur place depuis plusieurs générations. Les confits sont fréquents entre les «écologistes des villes» et les «écologistes des champs». Les maires et les habitants des communes concernées sont soumis à un certain nombre de règlements et de contraintes nationales, européennes et internationales en matière d'environnement qui sont ressentis comme des atteintes à leurs libertés.

À Frangy, on assiste à un patchwork étonnant entre des célébrations traditionnelles (la fêtes du fromage, la fête du vin, les comoces, ... le bidoyon ou le cidre) et des manifestations des plus exotiques et branchées. Les fêtes en tout genre se multiplient à la belle saison, les villages se livrant à une sorte de concurrence pour créer l'événement (qui n'en est pas) et attirer du monde : car le chiffre est important le lendemain dans la presse quotidienne régionale !

À Frangy, l'«animation socio-culturelle» ou «l'étrange univers des cultureux» composé d'un mélange d'expression narcissique, de bons sentiments, de restes de militantisme et de nouvelles formes de spiritualité diffuse... sont particulièrement symptomatiques de l'hégémonie culturelle des nouvelles couches sociales et du fossé qui s'est creusé avec les couches populaires. Cette situation n'est pas propre au village. Le «microcosme» rejoint le «macrocosme» et dessine les traits d'une France morcelée.

En Haute-Savoie, sur le chemin de non savoyards (voire savoisiens pour d'autres)

q Préjugés

q paraître étranger

Un jour, ils en ont eu assez du stress professionnel, des ­métros bondés, des bouchons sur l'autoroute et de l’agressivité urbaine. Au prix de quelques sacrifices, ils ont décidé avec leurs enfants de changer de vie, voire de métier pour s’installer dans un village près de la nature. Et respirer, enfin pensaient-ils !
Ces ex-citadins, ceux que l'on hésite pas à Frangy à nommer des étrangers, et qui désirent sauter le pas et s’installer en zone rurale pour plus de ... tranquillité sont de plus en plus nombreux en zone frontalière où les prix des terrains étaient au début des années 2000, bien en deçà de ceux pratiquées en zone proche.

La Suisse et les cantons de Genève et de Vaud en sont pour quelque chose.

En effet, depuis quelques années, le village est sujet à une gentrification croissante et héberge une population exigeante attentive à sa santé et à sa qualité de vie. Mais pas à n’importe quel prix. Il leur faut une vie quotidienne agréable et pratique. Un quotidien qui ne tourne pas à l’épreuve de force pour les actes les plus courants de la vie de tous les jours; comme

  • avoir accès à l'eau courante et potable ! le vivre ensemble - Découvrir la commune
  • pouvoir disposer d'un accès à un compteur électrique !
  • pouvoir disposer de ses biens et de sa propriété
  • pouvoir sortir de sa propriété sans pour autant se faire foncer dessus
  • ...

À quoi servent droits fondamentaux et législation des Monuments historiques lorsque ceux en charge de les faire respecter s’en révèlent incapables ? Comment cela est-t-il possible depuis tant d'années ?


La qualité de vie à Frangy, Haute-Savoie

Frangy est d'abord minée par le repli identitaire rural, le ressentiment à l'égard de ces gens venus d'ailleurs, l'étranger. L’enclavement suscite le repli, ce type de ruralité est à peine croyable et l’étranger est autant le parigos que le gars du village de la vallée d'à coté ! Des différences naissent les peurs, la cupidité puis les violences. L'exemple du sort, et ce n'est de loin pas le seul cas, réservé aux propriétaires du corps de logis en est un exemple ... flagrant.

La France n’est grande que quand elle est ouverte, accueillante, sûre d’elle-même. Quand elle se construit, siècle après siècle en confiance, dans le brassage et l’intégration d’idées et de familles nouvelles, venues enrichir la communauté nationale.

Croisade Identité


q assimilation

q intégration

q IPSOS

q néo-ruraux

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter
Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association

(*) Extraits choisis de l'enquête IPSOS "Néo-ruraux : portrait des citadins venus s'installer à la campagne" Source: http://www.ipsos.fr