DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage à la mise en danger: vitesse, alcool et trafic routier dans la cour Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Le chantage de la distribution et de l'accès à l'eau potable Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie Trophées, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

12/05/2005

Les Croisades de l'Asso Croisade N°1 "Soyez fous ! Rejoignez la néoruralité à Frangy !"

A Frangy, des différences naissent les peurs, la cupidité puis les violences.  

Le village est d'abord minée par le communautarisme agricole et repli identitaire rural, le ressentiment à l'égard de ces gens venus d'ailleurs, l'étranger. L’enclavement suscite le repli, ce type de ruralité est à peine croyable et l’étranger est autant le parigos que le gars du village (de la vallée) d'à coté !

Pour M. Le Maire, agriculteur, la seule loi qui vaut est celle du plus fort et la prise d’otages est un moyen d’être en position de force. N'oubliez pas de regarder le paysage pour connaître son identité et ... ses habitants !

Vous avez le droit de savoir

"Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'œil intelligent sur soi-même" Marguerite Yourcenar

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans,

"L'insertion "sociale" et "culturelle" à Frangy"
(en cours de construction)


La première "croisade de Bel-Air" débute en 2004 par l'achat d'un domaine par un couple de néo-ruraux ayant pour projet de vie de vivre avec leurs jeunes enfants dans un milieu profondément rural tout en redonnant vie à "leur" bâtisse, celle pour laquelle ils ont eu le coup de foudre. 
Elle aboutit à son occupation, ses projets de restauration ... dont la défense justifie les autres "croisades". 

Entrer dans la vie d’un village, c’est écouter les histoires des familles, les relations de voisinage, les  codes de conduite. On ne se conduit pas en milieu rural comme on se conduit en ville. Il y a des  histoires entre les familles, il y a des querelles de familles ... forcément ! Quand on s’approche du  milieu rural, il y a des tensions dont il faut tenir compte. Il y a des méfiances et aussi des attentes.  
En tant qu'association en faveur de la protection du patrimoine, l'association ne peut que se battre contre cette vision destructrice à court terme. Nous en appelons à la raison des représentants de l’État, afin d'éviter une dénaturalisation irrémédiable de tels ensembles, particulièrement représentatifs du patrimoine local contribuant à l'identité et très certainement à la vitalité culturelle et économique du territoire haut-savoyard. 

L'exemple du sort réservé aux propriétaires en est un exemple flagrant. Nombre de ces étrangers quittent Frangy


Les Croisades de l'Asso La ruralité les nés-natifs frangypans

Dans l’ensemble, le Pays des Usses présente un paysage agraire, de collines, où le parcellaire et les cours d’eaux sont soulignés par des haies bocagères. Néanmoins, le fond de vallée des Usses est marqué par la route départementale 1508 en concentrant l’ensemble des zones d’activités. 

À Frangy, l’habitat s’organise autour du bourg et de hameaux diffus aux mains pour certains de petits caïds. Très dispersés, il se regroupe principalement autour d’exploitations agricoles isolées, aujourd'hui de plus en plus ... industrielles. L’architecture des anciennes fermes est assez remarquable quant elles n'ont été purement détruites. Il s’agit, le plus souvent, de très longues bâtisses austères construites en pierres calcaires claires.

À Frangy, subsiste nombre d'exploitations agricoles (en constante augmentation sur la période 2000-2017 au regard des subventions allouées de la PAC) et 5 exploitations viticoles. En dépit d'une augmentation démographique et d'un recul important de l'emploi agricole, le maintien d'une forte ruralité reste un trait très spécifique. Une certaine population paysanne dépourvue d'atavisme paysan, des grands propriétaires n'ayant pas de respect pour la terre, des cultivateurs qui la méprisent, des laboureurs qui détestent ...

À Frangy, force est de constater que la représentativité des agriculteurs diminue avec le temps. Ils sont de plus en plus nombreux à se plaindre de ne plus pouvoir cumuler, avec l'augmentation continue des tâches administratives, activité professionnelle et exercice d'un mandat local. Ce n'est manifestement pas le cas de M. Bernard Revillon, gérant du GAEC Le Collongeois, qui cumule sans compter les charges et les indemnités associées sans oublier sa participation active au sein d'un collectif identitaire rural local.

À Frangy, les luttes pour le pouvoir municipal prennent l'aspect de luttes de clans, de clientèles voire de parentèles, tout en restant dans le cadre d'un consensus général apparent. Le clientélisme politique n’a-t-il pas joué un rôle dans cette communautarisation de la population locale, des élus (...) cherchant à capter son vote via des agriculteurs et/ou de famille de vieille souche à qui on laisse, en échange, la main sur leurs intérêt ... personnels ?

Agriculteur : individualiste, forcément !

q paysan savoyard

l'identité agricole exacerbée de vieille souche Agriculteurs, Frangy, Haute-Savoie, France Mâle Alpha, virilité, Frangy, Haute-Savoie

À Frangy, les exploitants agricoles, les paysans: à ne pas confondre avec les agriculteurs, qui nous ont légué de magnifiques paysages y compris dans le bâti, tendent pour certains d'entre-eux devant les contraintes de productivisme qui s'imposent économiquement, à détruire ce qui leur a été légué. La disparition des fermes traditionnelles et la réduction du nombre d'agriculteurs favorisent l'éclosion d'exploitations agricoles présentant un caractère industriel plutôt que rural : bienvenus dans leur Frangy du XXIe, ... à eux.

À Frangy, dans le Pays des Usses, le nombre d’agriculteurs ne cesse de diminuer. Pourtant, le village se repeuple petit à petit; un repeuplement démographique en grande partie lié à la mobilité géographique : habiter à Frangy et travailler à Annecy ou bien en zone frontalière à Genève/Lausanne, dissocier ces lieux de vie le week-end et le reste de la semaine. La population a irrémédiablement changé, même si la terre appartient toujours aux agriculteurs de vieille souche, de nombreux cadres, agents de maitrises, employés ou encore ouvriers y habitent dorénavant.

À Frangy, les récentes transformations des zones rurales au profits d'intérêts particuliers de nés-natifs, posent de nombreuses questions sur la recomposition des liens sociaux en milieu rural ancré. Lorsque de viles et trop ardentes passions entraînent les hommes à des désirs immodérés les jettent dans des projets cupides ou ambitieux, ceux qui réussissent sont-ils plus heureux ? sont-ils moins malheureux que ceux à qui le succès manque ? Non ! ils souffrent autant, ils souffrent peut-être encore plus. Riches, puissants, grands de la terre, et vous, subalternes ambitieux, protégé en faveurs, si pour arriver à vos fins vous avez foulé aux pieds la morale et la justice, si vous êtes sans modération pour vous-même et sans bienveillance pour autrui, c'est en vain que vous étalez à nos yeux votre faste et votre prétendu bonheur ! 

À Frangy, certains discours pathétiques voire amphigouriques, fréquents chez certains des agriculteurs du village, sont des indicateurs de l'absence de perspective qu'ils ressentent.
Et ce sentiment de persécution : tous ces gens, tous ces gens d'ailleurs, tous ces profiteurs qui voudraient la mort de l'agriculture. Beaucoup de ces agriculteurs ont l'impression que ces gens d'ailleurs cherchent à les faire disparaitre pour s'accaparer leurs terres agricoles pour construire; terres qu'ils auraient vendus eux-mêmes à ces gens d'ailleurs; terres qui auraient soudainement pris soudainement de la valeur, en devenant constructible, par le simple fait d'un changement de PLU/COS.
D'autres voient ces gens d'ailleurs comme des concurrents qui manœuvreraient pour s'approprier leurs terres à eux et leurs vieux bâtiments ruraux ... dans le but obscur de les faire disparaitre.


À Frangy, c'est tout le paradoxe de ces frangypans de vieille souche, si attachés à leurs terres à eux qui bétonnent, bitument, hangardarisent à outrance et vendent des fortunes à des frontaliers quelques mètres carrés de leurs terres à eux qu'ils aiment tant. Terres devenues par la magie des PLU sans cesse agrémentés de modifications particulières, comme terrains constructibles. Ce n'est pas tout : ces mêmes individus se plaignent de la désertification du village, de l’absence de commerces, de services ... bref de l'attractivité du Centre-Bourg : c'est à ne rien n'y comprendre.
C'est le paradoxe de l'agriculteur qui s’empresse de vendre la terre devenue soudainement constructible aux plus offrant. Ce n'est pas sans provoquer de très nombreux heurs entre les étrangers, ces nouveaux arrivants, et les gens d'ici, ces agriculteurs eux-mêmes : le vivre ensemble, prend alors toute sa mesure !

À Frangy, la grande majorité des agriculteur (pas les paysans) sont responsables de la situation en y contribuant. On leur demande de produire mieux, de tenir compte du bien-être animal, de l’environnement, des normes sociales, mais d’être aussi très performants face à la concurrence de pays très agressifs au niveau des prix et donc compétitifs. Est-ce incompatible ? absolument pas : ce n'est pas du tout contradictoire. Pertes d'influence politique, conflits avec les nouveaux arrivants dans les campagnes, perte de compétitivité, revenus faibles et accrochés aux subventions sur lesquelles les paysans n'ont pas de prise et sont pieds et mains liés... : le malaise paysan est plus que profond.

All Portrait GAEC Frangy

All Portrait Producteur Frangy

À Frangy, aujourd'hui, et au final, c’est la filière agroalimentaire qui tire bien dans l’affaire son épingle du jeu. D’ailleurs, un rapport ministériel de 2015 montre que les ventes d’engrais – et donc de nitrates – ont augmenté ces dernières années en Bretagne. Alors que la région était censée lutter contre les pesticides et autres pollutions des eaux ! Il serait peut-être temps de mettre le complexe industriel – dont les coopératives agricoles prescrivant ces engrais chimiques à leurs adhérents - à contribution d’un changement de système agricole, plutôt que de faire reposer les réparations des dégâts environnementaux sur les épaules des agriculteurs … et des contribuables.


l'identité agricole exacerbée de vieille souche BTP, Frangy,  Haute-Savoie, France Mâle Alpha, virilité, Frangy, Haute-Savoie

À Frangy, les conflits d'usage sont nombreux. Il ne s'agit plus du problème du coq qui chante et réveillent ces néo-ruraux à 5 heures et demi dimanche en faisant du rodéo en pickup tout en klaxonnant ivre mort, mais surtout des problèmes de voirie et de difficultés de voisinage, dont le respect fait parti. Le quotidien d'un maire de commune rurale, ce sont souvent les oppositions entre agriculteurs et non agriculteurs. Mais quand le maire est aussi agriculteur, le quotidien des néo-ruraux est plus que délicat : celui des propriétaires n'est pas un cas isolé dans le village : les exemples sont légion.

All Portrait BTP Frangy


l'identité agricole exacerbée de vieille souche Les vieilles familles de ... souche et les autres, Frangy, Haute-Savoie

À Frangy, cette bâtisse, ce que d'autres appellent encore leur château, ne leur appartient plus depuis 2004, même si certains des gens d'ici de vieille souche se croient encore chez eux et ne se gênent pas pour détruire le bien d'autrui, voire pénétrer illégalement au domicile en force (M. Frédéric Back) ou sur la propriété des propriétaires (M. Robert Monod, chauffard TRANSAVOIELAIT, MONNARD Jura Verdannet, Direction des Services Techniques de Frangy ...). M.Le Maire, Alain Poyrault, ainsi que son adjoint, l'omniprésent Bernard Revillon iront même jusqu'à ...

All Décryptage Bel-Air Gens d'ici Gens d'ailleurs

All Kikadikoi Bel-Air Gens d'ici Gens d'ailleurs

À Frangy, le domaine est aujourd'hui scindé entre deux propriétaires : Cette famille de gens d'ailleurs tout juste tolérée et du GAEC Lo Pres Dary, propriétaire du seul corps de dépendances agricoles et des terres viticoles (et non agricoles) aux alentours.

All Clanique Frangy

All Identité Frangy

À Frangy, les opérations musclées se succèdent, menées par certains des agriculteurs, de leurs proches pour le moins en colère, qui utilisent en toute impunité l'insulte, l'injure, le dénigrement, le harcèlement, voire la violence pour d'autres, pour se faire entendre : contre ces connards de Bel-Air … Ne doit on y voir que le mal être de d'individus désœuvrés en proie aux marchés financiers (l'ouverture au monde), ayant perdu la considération de l'opinion publique face aux dérives de leurs méthodes de production, ou bien donner un sens politique à toutes ces exactions ?

All Affrontement Frangy

À Frangy, crier au scandale plus fort que son voisin pour faire oublier qu'on s'est fait prendre la main dans le pot de confiture : une politique efficace pour se faire passer pour victime. En cette période ou les affaires (...) se multiplient c'est la seule arme de défense des accusés. Et la ficelle rhétorique est souvent efficace.  Cela se passe de la façon suivante. La stratégie consiste à renverser la perspective et à présenter le coupable en victime, en ne lésinant pas sur le pathos et les énormités, bien au contraire.



All Radicalisation

q Victimisation

À Frangy, bien des dérives, bien des silences, bien des mystères s'expliquent par cette règle simple : Tout le monde se tient - C'est la raison pour laquelle autant des gens d'ici ferment les yeux ou se taisent. La raison pour laquelle certains des gens d'ici n'ont  pas forcément mis la justice au courant de nombreux scandales.  

Parler des autres, c'est prendre le risque qu'on parle de vous, assurent les propriétaires, qui y voient la clé de l'omerta et du mensonge généralisé.

All Mensonge Frangy

All Omerta Frangy

All FAQ Guide Connaissance Actu GAEC


q Pathos

q caractère du Savoyard

Croisade

« Ne demandez jamais quelle est l’origine d’un homme, interrogez plutôt sa vie, son courage, ses qualités et vous saurez ce qu’il est. Si l’eau puisée dans une rivière est saine, agréable et douce, c’est qu’elle vient d’une source pure. » Abd El-Kader

« Il n'y a jamais trop de livres ! Il en faut, et encore, et toujours ! C'est par le livre, et non par l'épée, que l'humanité vaincra le mensonge et l'injustice, conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples. » Émile Zola

Les leçons de l’Histoire ne servent jamais à rien. Et même si les historiens s’emploient à les étudier, à les énoncer, à les populariser, les peuples, guidés trop souvent par de tristes individus qui ne pensent qu’à obtenir et conserver le pouvoir, refont sans cesse les mêmes erreurs.
Ainsi, celle de croire qu’une minorité peut durablement imposer sa propre loi à une majorité. Et en particulier s’il s’agit d’une minorité fermée, dite de vieille souche, dans laquelle aucun membre de la majorité n’a la moindre chance de pénétrer.

Dans une démocratie, la majorité finit par prendre le pouvoir, même si ses membres votent pendant longtemps conformément à l’intérêt de la minorité.

q victime d'une injustice

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association