DirectTV Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

26/04/2005

Frangy, All Désintox de Bel-Air L'Asso

L'information est un bien public. 

Vous intéresser et vous informer : faire tomber le mur du silence.  

Vous avez le droit de savoir.

"Nous vivons une époque de transparence, j'y souscris, mais ça ne doit pas être non plus l'époque du soupçon, du grand déballage, ou du grand n’importe quoi. " Emmanuel Macron, Europe 1, le 29 mars 2017

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans,

Dans cette partie, nous nous efforçons de répondre à de fausses informations véhiculées par quelques gens d'ici bien intentionné(e)s en rétablissement des faits.
Le besoin de répondre à ces rumeurs ou à ces informations erronées est aujourd'hui une nécessité pour les propriétaires et l'Association. Le principe est de confronter les affirmations/rumeurs aux faits. Si malgré tout vous aviez encore des questions, vous pouvez alors utiliser le formulaire ci-contre. Nous essaierons de répondre à vos questions.

Nous vous recommandons fortement de lire au préalable la section Bienvenue.


Désintox de l'Asso

C’est une histoire banale, qui n’intéressera sans doute pas grand monde au-delà d’un petit cercle. Et c’est dommage, car elle est pourtant très significative d’une époque où le fait s’efface devant la conviction, et où le bon sens semble oublié. C’est l’histoire d’une intox comme il en circule tant chaque jour, et surtout l’histoire de la manière dont elle est relayée localement, amplifiée et crédibilisée par quelques élus censément au-dessus de tout soupçon et de quelques gens d'ici bien intentionné(e)s. C’est l’histoire de gens qui se sont fait l’écho de commentaires mensongers et qui colportent des contre-vérités diffamantes concernant la situation des propriétaires de Bel-Air.  

Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu'ils ont été trompés. 

Nous y avons d’abord répondu de manière lapidaire, préférant vivre notre vie de famille, et parce que notre situation est à la fois parfaitement régulière et honnête. Nous n’avons rien à dissimuler. Cependant, nos réponses n’ont pas empêché certains de propager volontairement doutes, soupçons, et accusations localement auprès des frangypans mais aussi et surtout auprès de représentants de l’État et d'élus de Haute-Savoie

Des propos qui sont faux circulent pour nous discréditer, c’est notre civisme qui est visé par ces commentaires, c’est notre intégrité qui est questionnée.

Ils l'ont dit, mais ils ne l'assument pas toujours. On est là pour se rappeler à leur bon souvenir Ils l'ont fait, mais ils ne l'assument pas toujours. On est là pour se rappeler à leur bon souvenir Revue de presse, l'essentiel décryptée par l'Asso

Jusqu'ici, les propriétaires ont préféré la retenue face aux provocations, à la violence, persuadés que la surenchère ne ferait que faire le jeu de ces quelques agriculteurs et autres gens d'ici, soupçonnés de vouloir se poser en victime pour mobiliser une certaine communauté agricole locale. Mais la patience arrive à ses limites : après mûre réflexion, les propriétaires ont décidé de rétablir LA vérité sur ces sujets, même si cela les ont conduit à révéler ce qui dev(r)ait rester privé.

 « Ce sont des parigos, ce sont des nantis. » « Ce sont des châtelains » « Ils entravent la route avec des pierres, des jardinières ... » « Ils vivent des prestations sociales sur nos impôts ... »  Leur nom n’a pas de particule, mais ils ont gagné leurs lettres de noblesse à Bel-Air. Les propriétaires ont un sens très particulier de la vie de château, qui exige un brin de folie et une sacrée ténacité ... à Frangy.

Vous avez forcément vu passer ces allégations mensongères. C’est un ami, un forumeurs anonymes qui vous les a envoyées via une boucle de mails, c’est une connaissance qui les a partagées sur son mur FACEBOOK, sur TWITTER, sur des forums haineux, c’est un voisin d'ici qui a entendu dire d'une "source sûre" que ces connards de Bel-Air n'étaient pas nets, qu'il y avait des zones d'ombre. Ils instillent le doute, le soupçon devient roi, les rumeurs courent. Les réseaux sociaux en sont pleins.

Depuis des années, nous partageons, échangeons, sur le terrain, dans les médias et sur internet. Nous faisons le choix de la bienveillance. Mettons fin à ces rumeurs dès à présent : il est plus que jamais temps de nous consacrer ... à notre vie de famille et à nos projets de protection et de conservation du patrimoine.

Désintox de l'Asso Désintox de l'Asso Désintox de l'Asso

Désintox Bel-Air

All Désintox Bel-Air

Ceux qui attaquent clament qu'ils sont attaqués. Cela caractérise bien les sociétés où nous vivons. Les personnes qui sont les agresseurs se considèrent, aujourd'hui, comme des victimes. C'est là tout simplement une complète inversion de l'univers moral : devoir s'excuser auprès de ceux qui vous attaquent. Voilà pourquoi les propriétaires de Bel-Air aimeraient aussi que l'on lise ce blog : pour comprendre qu'il ne s'agit pas seulement d'un conte, d'une paranoïa ou d’une énième théorie du complot, mais de leur quotidien.

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association